Pharmaciens

Découvrez les avantages de Sofiadis Lien

Laboratoires

Rejoignez notre réseau Lien

Choisissez votre langue

La guerre contre les poux

La rentrée scolaire va les remettre sur le devant de la scène, mais  sachez qu’il n'y a pas de saison pour les poux: ces petites bêtes  sévissent toute l’année, et chez l’enfant comme chez l’adulte  d’ailleurs.

Des poux, qu'est-ce que c'est?

Les poux sont des parasites grisâtres mesurant entre 2 et 4 mm. Ils  s’installent sur notre cuir chevelu, nos poils ou nos vêtements et se  nourrissent de notre sang. Leurs morsures provoquent des démangeaisons  plus ou moins fortes.

Chaque pou vit environ de 3 à 4 semaines, largement le temps pour la  femelle de pondre une belle quantité d’œufs blanchâtres, les lentes. Les  poux se propagent par contact direct (de tête à tête) ou indirect  (vêtements, literie…). 

Les enfants, constamment en groupe, sont donc un terrain propice de  propagation… Le manque d’hygiène corporelle n’est pas à mettre en cause.

Prévention

Le mieux est de vérifier régulièrement les cheveux de vos enfants:

  • Les poux aiment avoir chaud: vérifiez bien la nuque et derrière les oreilles
  • Soulevez bien les cheveux mèche par mèche pour trouver les lentes collées
  • Passez de temps en temps un peigne à poux dans leurs cheveux en leur plaçant un essuie clair sur les épaules.

Et si ils sont là?

Vous pouvez combattre les poux avec tout une gamme de produits vendus  en pharmacie. Le pharmacien vous renseignera sur ce qu’il a en stock,  mais dans tous les cas veillez à bien suivre les précautions  d’utilisation. L’inconvénient de cette solution chimique, c’est que les  poux deviennent de plus en plus résistants…

L’autre option, c’est la chasse à coups de peigne à poux (avec des  dents très resserrées). Il faut passer chaque mèche en revue et se  débarrasser des poux piégés. Oubliez seulement un couple de bestioles,  et tout sera à recommencer.

Ce qui ne sert à rien

  • Changer la literie et laver les doudous quotidiennement: Tant que la  personne ne se coiffe pas au-dessus du lit, il n'y a pas de poux qui y  tombent… et ils ne survivent pas longtemps sans se nourrir.
  • Débuter un traitement chimique dès que l’on se gratte la tête: les  démangeaisons peuvent avoir d’autres explications… et poussières et  pellicules ne sont pas des poux.

Conclusion

Les poux, attachants petits compagnons, sont vieux comme l’humanité.  Nul doute qu’ils sont descendu de l’arbre en même temps (et sur) notre  lointain ancêtre. S’en débarrasser n’est pas une mince affaire, quel que  soit le moyen choisi… 

S’ils semblent particulièrement aimer nos enfants, ils ne dédaignent  pas nos chevelures d’adultes. Egalitaires, ils ne font pas de différence  entre classes sociales, pas plus qu’ils ne sont le signe d’un  laisser-aller ou de malpropreté.

Ils ne donnent pas de maladie et ne sont pas si embêtants,  chatouilles mises à part. Mais si un de vos enfants en ramène cette  année, le minimum est de le traiter pour l’en débarrasser. Pour lui, et  pour les autres enfants qu’il fréquente: il ne faut qu’une tête pour  coloniser toutes les autres, encore, et encore…